CRITIQUE DE LA DEMOCRATIE


CRITIQUE DE LA DEMOCRATIE

 

Depuis une trentaine d’années en France, toute la conflictualité sociale paraît devoir s’exprimer à travers les luttes de la fonction publique, par le biais de grandes grèves orchestrées par les syndicats, dans ce qu’on appelle des mouvements sociaux. La plupart de ces mouvements ont eu pour enjeu de s’opposer à une réforme touchant le service public, ou la gestion par l’Etat de différents éléments ayant trait à la reproduction globale de la force de travail (assurance chômage, sécurité sociale, retraites, etc.) Dans ces luttes c’est affirmé un citoyenisme qui entend faire de la democratie, le moyen indépassable du changement social.

La « démocratie représentative », c’est-à-dire l’État capitaliste parlementaire, n’a plus de légitimité chez une part grandissante des gens, d’où un engouement toujours plus fort des déçu-e-s pour un mot d’ordre, celui de « démocratie directe ». Le mot d’ordre de « démocratie directe » peut être effectivement une étape vers une critique émancipatrice des hiérarchies et de l’État, et témoigne assez souvent d’une authentique volonté d’égalité réelle ( quoi que pas toujours, l’extrême-droite s’en servant de plus en plus comme cheval de Troie de diffusion de ses idées). Les « assemblées générales » (AG), sont souvent nécessaires dans une lutte, mais leurs répétition et leur mystification comme incarnation de la democratie est elle un moyen de lutte émancipateur, cette forme de democratie est elle même un horizon souhaitable ? Lire la suite

PHILOSOPHER 14# | L’idéalisme allemand – Kant et Hegel


PHILOSOPHER 14# | L’idéalisme allemand – Kant et Hegel

 

Dans cette épisode on aborde l’idéalisme allemand à travers 2 grands auteurs: Kant et Hegel. Qu’est ce que « l’entendement », qu’est-ce que la raison, qu’est-ce que la science, la dialectique ou encore quel importance peut avoir l’histoire dans notre compréhension du monde et de l’Esprit comme réactualisation du concept de Dieu. Plein de questions qui détermine de grands axes de pensée contemporain ou la liberté est abstraite et la raison est oppressive.

Lire la suite

21 Métaphores Philosophiques | Complet


21 Métaphores philosophiques | Complet

COMPRENDRE DES PHILOSOPHES ET DES CONCEPTS EN 1 IMAGE

 21 images de vulgarisation philosophique. Ces images nécessitent une attention active, les réponses y sont, cependant c’est aux lecteurs de s’y immerger suffisament pour en retirer toute la richesse et la profondeur des pensées issues de l’écrit.

21metaphores philosophie guillaume deloison

En PDF:

21-metaphores-philosophiques

Article de blog:

21 Métaphores Philosophiques | Partie 1

21 Métaphores Philosophiques | Partie 2

21 Métaphores Philosophiques | Partie 3

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page tipee

21 Métaphores Philosophiques | Partie 3


21 Métaphores philosophiques | Partie 3

COMPRENDRE DES PHILOSOPHES ET DES CONCEPTS EN 1 IMAGE

Je suis heureux de vous présenter un de mes nouveaux projets qui se verra décliné en 3 parties pour composer un document final de 21 images de vulgarisation philosophique. Ces images nécessitent une attention active, les réponses y sont, cependant c’est aux lecteurs de s’y immerger suffisamment pour en retirer toute la richesse et la profondeur des pensées issues de l’écrit.

MÉTAPHORES PHILOSOPHIQUES guillaume deloison philosophie

Lire la suite

Echos


Couverture ECHOS12x18-01-01

Notre histoire commence dans un monde où tout n’est qu’étoffe de savoir. Des plaines et des plaines de feuilles rédigées, les vestiges des connaissances…

…Dans ce chaos de vieux symboles et de pages déchirées vivent des forces qui se drapent du monde. Invisibles mais palpables, elles prennent forme de par le papier qu’il plie et froisse selon leurs mouvements…

…Il s’est donné le nom d’Echos. Car il se sent à la fois fantôme et force vive de ce qui est, et c’est bien là, la seule certitude qu’il puisse avoir : être…

… Il condamna ce dieu qui n’avait rien fait. Il n’y aurait plus que lui, l’être et sa propre trace dans le temps. La montagne pour boussole, il se remit en marche vers cette brisure sur l’horizon. Il en était persuadé, il trouverait la vérité, son œil pour centre de l’univers, il gouvernera l’horizon…

Echos est un mythe qui scénarise l’histoire de la philosophie occidental à travers l’épopée de Echos, et de ses compagnons, Nae le chat, Neo l’oiseau. Êtres de concepts, ils symbolisent l’évolution de l’humanité et de ses rapports au monde, par l’image même de leurs mouvements.

Disponible sur kindle et en PDF ici

Guillaume Deloison

Comment changer la société? Comment lutter personnellement?


Comment changer la société ? Comment lutter individuellement?

[Ce contenu ne reflète plus ma pensée (et contient de belle connerie) mais je le laisse comme témoin de mon évolution dans sa continuité]
Cette article se borne uniquement a une posture individuelle et spiritualiste, je n’aborde pas l’influence des systèmes d’oppressions qui sont premier et fondamental quand on aborde la question de « Comment changer la société? » Je me rattrape ici:  Comment lutter collectivement | 3# Philo et politique

Changer la société est un sujet qui plaît beaucoup. Entre initiatives individuelles et collectives on ne compte plus les tentatives ni les mouvements latents.

Mais de toutes ces actions influentes, émergeant de notre immobilisme et de notre apathie collective, notre monde nous pose la question suivante. Comment diffuser ses idées de manière efficace, c’est à dire, entraînant un changement concret de comportement ? Comment diffuser des propos que l’autre peut s’approprier, faire sien?

Commençons par une réflexion toute simple mais qu’on ne prend même plus le temps de poser.

Une personne apprend-t-elle par la sanction, l’évaluation et le jugement ou par l’accompagnement, l’aide et la motivation ?

La réponse paraît évidente et pourtant peu l’applique. Dans un débat d’idées, le jugement et la condescendance sont souvent maîtres. Peu importe les idées, souvent le problème, c’est la posture avec laquelle elles sont délivrées.

Lire la suite

La transcendance est la maïeutique de l’immanence


trscmaieutimman-01

 

Le vent doucement se lève,
l’arbre doucement s’élève.

D’une de ses branches, frêles,
une fleur se détache,
c’est la vie qui se dépasse.

Une parmi l’infini,
c’est la terre qu’elle nourri.
Elle n’est qu’ici et maintenant.
Elle incarne l’éternité au demeurant.

Subtil instant d’un tout immanent,
elle est une fin en soi et pourtant…

Le vent se lève, doucement,
et cette fleur, comme absolu commencement.
C’est presque transcendant.

Cette arbre qui se rapproche du dernier de ses jours,
voit naitre cette fleur sous le premier de ses jours.

Évoluant dans ce chaos de courants,
c’est un gracieux ballet entre elle et le vent.
C’est de cette fleur la plus belle des danses,
c’est pour le coeur un espoir, quand on y pense.

Au vent des passions,
que danse la raison.
Éveiller de nouvelles sensations,
découvrir de nouvelles émotions.

Accoucher de ses propres pensées,
de façon aimante, les partager.

Voir l’autre et soi-même comme le plus beau des prismes,
miroir et longue vue à la fois.
C’est l’univers qui danse,
au vent des photons.

La transcendance est la maïeutique de l’immanence

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page tipee

Guillaume Deloison.