PHILOSOPHER – FREUD


Vous savez…« L’homme énergique et qui réussit, c’est celui qui parvient à transformer en réalités les fantaisies du désir. »Freud.

Sigmund Freud est né le 6 mai 1856 à Freiberg (Autriche) et meurt le 23 septembre 1939 à Londres. Il est le fondateur de la psychanalyse.

La psychanalyse — dont l’idée a évolué depuis ses débuts, en 1896, aux derniers exposés de la plume de Freud, et ses continuateurs —est une conception globale de la psyché touchant à la vision même de l’humain. Son œuvre eu une très large influence jusqu’à nos jours.

J’ai toujours apprécié la psychologie, comprendre la psyché est un projet passionnant. Mais la psychanalyse m’a toujours laissé insatisfait. Et je sais maintenant pourquoi. Ses interprétations interchangeable, son individualisme méthodologique, et l’absence de référence aux processus concret que la psychanalyse n’entend cerner qu’avec des symboles, c’est cela qui ne m’a jamais satisfait et que je veux dépasser.

Lire la suite

CRITIQUE DE LA DEMOCRATIE


CRITIQUE DE LA DEMOCRATIE

Depuis une trentaine d’années en France, toute la conflictualité sociale paraît devoir s’exprimer à travers les luttes de la fonction publique, par le biais de grandes grèves orchestrées par les syndicats, dans ce qu’on appelle des mouvements sociaux. La plupart de ces mouvements ont eu pour enjeu de s’opposer à une réforme touchant le service public, ou la gestion par l’Etat de différents éléments ayant trait à la reproduction globale de la force de travail (assurance chômage, sécurité sociale, retraites, etc.) Dans ces luttes c’est affirmé un citoyenisme qui entend faire de la democratie, le moyen indépassable du changement social.

La « démocratie représentative », c’est-à-dire l’État capitaliste parlementaire, n’a plus de légitimité chez une part grandissante des gens, d’où un engouement toujours plus fort des déçu-e-s pour un mot d’ordre, celui de « démocratie directe ». Le mot d’ordre de « démocratie directe » peut être effectivement une étape vers une critique émancipatrice des hiérarchies et de l’État, et témoigne assez souvent d’une authentique volonté d’égalité réelle ( quoi que pas toujours, l’extrême-droite s’en servant de plus en plus comme cheval de Troie de diffusion de ses idées). Les « assemblées générales » (AG), sont souvent nécessaires dans une lutte, mais leurs répétition et leur mystification comme incarnation de la democratie est elle un moyen de lutte émancipateur, cette forme de democratie est elle même un horizon souhaitable ? Lire la suite

PHILOSOPHER 14# | L’idéalisme allemand – Kant et Hegel


PHILOSOPHER 14# | L’idéalisme allemand – Kant et Hegel

Dans cette épisode on aborde l’idéalisme allemand à travers 2 grands auteurs: Kant et Hegel. Qu’est ce que « l’entendement », qu’est-ce que la raison, qu’est-ce que la science, la dialectique ou encore quel importance peut avoir l’histoire dans notre compréhension du monde et de l’Esprit comme réactualisation du concept de Dieu. Plein de questions qui détermine de grands axes de pensée contemporain ou la liberté est abstraite et la raison est oppressive.

Lire la suite

POURQUOI SOMMES NOUS ATTIRÉS PAR L’ARGENT | 8# Philo et Politique


Notre société serait-elle possédée par un pouvoir obscur contenu dans l’encre des billets ? Le problème est bien sûr beaucoup plus structurel. Le capitalisme est structuré sur la propriété privée, et donc son accumulation. Dans cet épisode on étudie donc les fonctionnements de cette oppression, ses racines, et comment s’en libérer

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page Utip

Poétique du vivant par un Matérialisme Écologique


Poétique du vivant par un Matérialisme Écologique

paon multicolor wallpaper

La question est de savoir si dans l’individu, il y a quelque chose d’irréductible, d’inexplicable, un mystère infini.
Une chose d’une autre nature que cette roche, ces vagues et ce vent.

Certain l’appel la volonté, d’autres y voit la marque de dieu.
Ils voient dans cette force vive, le commencement de tout, l’unicité logique du vivant.
L’atome social.

Le mystère unifie, le savoir scissionne.
La lame de la critique sectionne, les chaines du mystère, du divin, de l’individu.
L’entaille ouvre au collectif

L’inexplicable ? C’est le nœud singulier de la complexité.
Cette lame n’est pas celle de la mort. Elle nous libère et fait de l’individuel un éclat collectif.

Des galaxies pour organes, le cosmos m’inspire plus de respect et d’amour que le mystère.

Guillaume Deloison.

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page Utip

PHILOSOPHER 11# | Les Grecs – Proto-science et substance


PHILOSOPHER 11# | Les Grecs – Proto-science et substance

Comment les Grecs abordaient le monde à l’antiquité ? Ils ont été riches en propositions et nous inspirent toujours aujourd’hui. Héraclite et Parménide ont cristallisé des oppositions toujours d’actualité. Voyons comment leurs idées, plus de 2000 ans plus tard reste profondément pratique et politique. Les racines de l’autonomie. On parle de substance, de multiple, d’unicité, de déterminisme et d’être.

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page Utip

Le rapport Corps | Esprit


Le rapport Corps | Esprit

Les adages, les contes et les histoires mettant en garde contre les illusions du corps sont nombreuses, au point qu’on en oublierait que le corps et l’esprit sont reliés. Il est évident qu’il faut se méfier des apparences, mais ces 2 entités sont elles si dissociées ? Laquelle est la plus apte à définir l’individu ?

C’est tout d’abord à travers le corps que nous sommes identifiés, nous sommes donc notre apparence pour tous les autres, il me semble alors juste de dire que nous sommes au moins notre apparence. Mais je suppose que chaque individu se sent plus profond, plus riche et complexe  que ce qu’il dégage à l’extérieur. Chacun se sent donc plus « lui » par l’esprit que par le corps. Face à ces observations il me semble alors évident que la dissociation des 2 entités n’est pas envisageable pour une définition complète de l’individu. Comment pourrions nous être plus notre esprit que notre corps alors que c’est par ce dernier que nous sommes identifiés par tout les autres et vice versa. Les beautés du corps et de l’esprit me semblent donc complémentaires.

Les apparences peuvent être trompeuses, certes, mais il me semble qu’il ne faut pas oublier que c’est l’individu qui fait l’apparence. C’est donc l’esprit qui par le corps, trompe. Alors de quoi faudrait-il plutôt se méfier ? Il me semble que cette question ne se pose même pas, car c’est donc bien de l’individu en lui-même qu’il faut se méfier. Car même si c’est l’esprit qui semble à l’initiative de la tromperie, le corps aussi des fois, « de lui même » trompe. Ou peut être que finalement il ne trompe pas mais plutôt que ce qu’il dégage est mal interprété. Car finalement le corps n’est qu’un moyen de communication grâce au langage complexe qu’il nous permet de prononcer, à une ouïe qui nous permet de le comprendre… etc. Mais le corps nous permet plus que de communiquer, il nous permet de voyager, de construire, de créer … Il me semble alors clair que le corps n’est finalement qu’un outil. Mais ce n’est pas un outil fini, au contraire il est à définir.

L’esprit, comme l’artiste, peint l’oeuvre qui le rendra publique.

À définir de nous même d’un acte conscient, réfléchi, comme l’on aiguise un couteau. Le corps doit être plus qu’un simple prolongement de l’esprit, il doit en être son moyen de se faire comprendre au mieux par tous. Et c’est pour ça que ce comportement ne cherche pas à tromper l’autre, au contraire. C’est un élan vers l’autre, c’est s’intéresser à lui pour mieux communiquer, pour que le corps ne soit plus une barrière mais une porte ouverte.

 Guillaume Deloison.

 

EDIT: Je prépare actuellement une suite à cette article, elle sera filmé et monté dans le cadre d’une série de podcast philosophique. Je compte dépasser la vision occidental dépeinte içi. j’ai de nombreuses critique à apporter à mon texte. Il est temps de réapprendre le sens du corps. Mettre à jour la nuance entre le corps mécanique, et le corps en mouvement, de logique organique.