PHILOSOPHER – FREUD


Vous savez…« L’homme énergique et qui réussit, c’est celui qui parvient à transformer en réalités les fantaisies du désir. »Freud.

Sigmund Freud est né le 6 mai 1856 à Freiberg (Autriche) et meurt le 23 septembre 1939 à Londres. Il est le fondateur de la psychanalyse.

La psychanalyse — dont l’idée a évolué depuis ses débuts, en 1896, aux derniers exposés de la plume de Freud, et ses continuateurs —est une conception globale de la psyché touchant à la vision même de l’humain. Son œuvre eu une très large influence jusqu’à nos jours.

J’ai toujours apprécié la psychologie, comprendre la psyché est un projet passionnant. Mais la psychanalyse m’a toujours laissé insatisfait. Et je sais maintenant pourquoi. Ses interprétations interchangeable, son individualisme méthodologique, et l’absence de référence aux processus concret que la psychanalyse n’entend cerner qu’avec des symboles, c’est cela qui ne m’a jamais satisfait et que je veux dépasser.

Lire la suite

CONTRE LA GAUCHE DU CAPITAL


CONTRE LA GAUCHE DU CAPITAL

L’idée de révolution semble s’être dissoute en l’air, de même que toute critique radicale du capitalisme. Bien sûr, on admet généralement qu’il y aurait de nombreux détails à changer dans l’ordre du monde. Mais sortir du capitalisme tout court ? Et pour le remplacer par quoi ? Qui pose cette question risque de passer soit pour un nostalgique des totalitarismes du passé, soit pour un rêveur naïf. Mais au regard de notre situation écologique et sociale il est bien nécessaire de porter une critique radicale du capitalisme, de mettre à nu son caractère destructeur, et en même temps historiquement limité.

*** Lire la suite

CRITIQUE DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION


CRITIQUE DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

On entend beaucoup parler de liberté d’expression ces derniers temps. Que ce soit avec le massacre de Charlie Hebdo ou quand votre oncle raciste se plaint « qu’on peut plus rien dire de toute façon ! ». La liberté d’expression semble attaquée de toute part et à travers elle c’est notre « démocratie » capitaliste en elle-même qui semble en danger. Revenons donc sur ce concept.

Lire la suite

CONQUÉRIR NOTRE AUTONOMIE


CONQUÉRIR NOTRE AUTONOMIE

On bétonne, la planète surchauffe, les écosystème sont exterminés. Nos conditions de vies sont de plus en plus fragiles, et tout espoir d’amélioration a disparu.On ne revendique plus le maintien de l’emploi mais des indemnités, on ne revendique rien mais on se révolte contre tout ce qui fait nos conditions d’existence. Quel sens peut avoir une grève corporatiste quand on sait que l’on aura 36 taffs différents dans une vie ? Alors comment construire la société de demain ?

Dans cet effondrement, ce documentaire critique présente les moyens théoriques et pratique de construire une société égalitaire et libertaire, de conquérir notre autonomie. Différentes pensées critique sont abordées pour construire une stratégie efficace, pour que le vivant se déploie face au système marchand dans sa totalité. Il nous faut maintenant réfléchir à ce que pourrait être une société sans travail – ce qui ne veut pas dire sans production, mais sans usines, sans chronomètres, sans souffrances.

Lire la suite

PHILOSOPHER 14# | L’idéalisme allemand – Kant et Hegel


PHILOSOPHER 14# | L’idéalisme allemand – Kant et Hegel

 

Dans cette épisode on aborde l’idéalisme allemand à travers 2 grands auteurs: Kant et Hegel. Qu’est ce que « l’entendement », qu’est-ce que la raison, qu’est-ce que la science, la dialectique ou encore quel importance peut avoir l’histoire dans notre compréhension du monde et de l’Esprit comme réactualisation du concept de Dieu. Plein de questions qui détermine de grands axes de pensée contemporain ou la liberté est abstraite et la raison est oppressive.

Lire la suite

POLITIQUER 2# Les Dissociés – Critique du film et de la valeur


POLITIQUER 2# Les Dissociés – Critique du film et de la valeur

Faisons une critique du film des Suricates, « Les Dissociés ».
Les héros de ce film sont ils des strat-upeurs transhumanistes? Les corps, c’est des ressources naturelles? Est-ce que le communisme c’est la mise en commun des corps?

Le scenario, basé sur la dissociation des consciences d’avec les corps va nous servir de parabole pour développer une critique politique, une critique de la valeur marchande.

+Plus:
http://www.palim-psao.fr/2015/03/presentation-de-la-wertkritik.html

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page tipee

LE TEMPS


LE TEMPS

LE TEMPS-01

 

« Le temps » prend toujours un S car toujours il est divers. Pluie, vent, soleil, joie, ennui, le temps n’est jamais le même, il est toujours pluriel. Un jour, peut être, il perdra son S, lorsque ce temp abstrait, ce temp des horloges, toujours identique à lui même, linéaire, monotone, dominera tout. Il n’y aura plus qu’un temp, celui de l’usine.

Guillaume Deloison

Ce contenu est en libre accès, je vous invite à le partager le plus possible et à me suivre sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez me soutenir, je vous invite à aller sur ma page tipee

Symétrie, caractère du vivant Numéro 2


Symétrie, caractère du vivant 2

Il est curieux de plier le chaos, de le lire à travers l’équilibre et la symétrie,
et de contemplation y voir naître des entités, des empreinte du vivant

 

Inspiré par l’image célèbre de l’homme de De Vinci, une idée me vint. La symétrie était donc une caractéristique du vivant. Effectivement ce n’est pas exactement ce que l’image démontre, mais c’est, ce qui de mon esprit, a éclos. Je voulu alors mettre à l’épreuve cette idée. J’ai donc réalisée plusieurs images semblables à celles ci-dessous pour voir si quelque chose y naissait. Je constatais alors avec amusement qu’effectivement la symétrie permettait l’apparition de forme issu du vivant tels des visages ou des animaux. Et puis c’est agréable à regarder, il faut laisser le temps à notre perception de saisir l’image puis il devient très intéressant de sauter d’une perspective de perception à une autre.

Lire la suite

El leér


Je vous invite à découvrir cette vidéo qui présente des concepts qui m’on inspirées pour cette article

Pour faire court, notre cerveau nous permet d’interpréter très vite énormément de choses de notre environnement. Cela grâce à des aires du cerveau qui s’occupe d’interpréter l’image perçu par les yeux. Le jeu a donc était de brouiller cette capacité par différent changements de l’image, afin de s’extraire de ces schéma.

El leér

Du pinceau du concret, il s’agit d’amener la poésie de l’abstrait.
Il faut déconstruire les motifs de nos perceptions, pour admirer des brisures du réel, les simples nuances.

Musique qui m’a accompagné:

Twin Empire - Pallid-06

Lire la suite

Symétrie, caractère du vivant


Symétrie, caractère du vivant

Il est curieux de plier le chaos, de le lire à travers l’équilibre et la symétrie,
et de contemplation y voir naitre des entités, des empreinte du vivant

Inspiré par l’image célèbre de l’homme de De Vinci, une idée me vint. La symétrie était donc une caractéristique du vivant. Effectivement ce n’est pas exactement ce que l’image démontre, mais c’est, ce qui de mon esprit, a éclos. Je voulu alors mettre à l’épreuve cette idée. J’ai donc réalisée plusieurs images semblables à celles ci-dessous pour voir si quelque chose y naissait. Je constatais alors avec amusement qu’effectivement la symétrie permettait l’apparition de forme issu du vivant tels des visages ou des animaux. Et puis c’est agréable à regarder, il faut laisser le temps à notre perception de saisir l’image puis il devient très intéressant de sauter d’une perspective de perception à une autre.

 

Ces images abstraite sont réalisées à partir de superpositions de plusieurs sources tels que Disney ou Zoria Forman trouvées sur internet. J’y ai ensuite ajouté un effet de symétrie.

Elles sont accompagnées des musique que j’écoutais lors de leurs réalisations.

Hand’s light

Cosmograma

 

Lire la suite

Sculpter l’intention Numéro 2


Cristalliser la subjectivité du chaos

Il s’agit de laisser le stylo glisser sur le papier, du plus librement, de la manière la plus intuitive, s’exprimer.

Il faut cristalliser l’intention, saisir le mouvement qui naît du rapport le plus intuitif au papier.

C’est l’essence même de l’esprit, l’intention, seconde après seconde, trait après trait, qui prend place et crée cette multiplicité.

Puis il est de la subjectivité de l’auteur de faire surgir l’unicité, sculpter l’intention et du chaos faire émerger l’oeuvre.

Prendre place dans le chaos, le rendre subjectif, la est le fait même d’incarner le monde, là est le plus constitutif des plis

Guillaume Deloison

Donc comme vous l’avez compris, ces « dessins » ont étaient réalisés en deux temps. D’abord la constitution d’un chaos de forme et de trait, et ensuite l’accentuation de certaine arrêtes.
Ces dessins s’accompagnent également d’une musique, celle que j’ai écoutée lors de l’exercice .

10-01

Lire la suite

Sculpter l’intention


Voici les premiers travaux visuels que je vous livre.

Tout comme mon élan pour la philosophie, mon envie de créer des oeuvres visuels m’est cher. J’espère donc encore une fois ne pas tomber dans des lieux communs banals et prendre plaisir à faire découvrir mes carnets gribouillés

Mes premier travaux résultent d’une réflexion, d’un concept, fortement ancré dans ma philosophie. Le texte qui suit en est la description et la formulation.

Cristalliser la subjectivité du chaos

Il s’agit de laisser le stylo glisser sur le papier, du plus librement, de la manière la plus intuitive, s’exprimer.

Il faut cristalliser l’intention, saisir le mouvement qui naît du rapport le plus intuitif au papier.

C’est l’essence même de l’esprit, l’intention, seconde après seconde, trait après trait, qui prend place et crée cette multiplicité.

Puis il est de la subjectivité de l’auteur de faire surgir l’unicité, sculpter l’intention et du chaos faire émerger l’oeuvre.

Prendre place dans le chaos, le rendre subjectif, la est le fait même d’incarner le monde, là est le plus constitutif des plis

Guillaume Deloison

Donc comme vous l’avez compris, ces « dessins » ont étaient réalisés en deux temps. D’abord la constitution d’un chaos de forme et de trait, et ensuite l’accentuation de certaine arrêtes.
Ces dessins s’accompagnent également d’une musique, celle que j’ai écoutée lors de l’exercice .

Shlohmo – Bad vibes

DSC_0154

Lire la suite