Message à un proche


Message à un proche

 

Tu me demande si ça va et je te répond souvent que oui ça va bien, mes projets avance j’ai pas de problème de santé bref, que ça va. On se parle que 2 minute ou tout au plus quelques heures quand je passe donc j’ai pas envie de plomber l’ambiance, vous m’avez appris à sourir, et j’ai une situation qui me permet difficilement de pas le faire. Mais j’ai la rage. J’ai la rage! J’ai la rage! On laisse crever cette mère sur le bitume de nos villes comme si on pouvait pas juste la nourrir, comme si on pouvait rien faire, comme si c’était la vie. Je t’écris ça parce que j’arrive pas a le dire. Plus je grandi et plus je me rend compte du mensonge dans lequel on vit, et de la violence qu’il cache. Ça parle justice et liberté mais c’est un putain de MENSONGE. Tout ces gens dans leurs robes et leurs suffisance, tout ces gens qui se permette de me faire la morale alors que leur raisonnement tient pas une seconde face a la réalité, ça parle de valeur mais ça assassine a tour de bras. Ça qualifie inqualifiable une vitrine brisé mais ça enferme de pauvres enfants dans des camps, et tout le monde s’en fou!!! Tout le monde s’en fou!!!! J’ai la RAGE! C’est des assassins qui veulent nous faire la morale et tous ces gens qui s’en foutent et qui acquiesce. Je sais que tu t’inquiète pour moi, sincèrement et sans me faire la morale, c’est exceptionnelle de sentir que tu veux que je reste libre, et que peux importe ce que je ferais tu sera la. Et c’est sûrement pour ça, plus que pour la politique que je me bat. Parce que la vie disparaît sur terre, parce qu’on laisse crever les gens et que tu m’a appris a pas l’accepter, a vivre libre, et a me battre pour être libre. Mais tout ce qui arbore aujourd’hui le mot liberté sur des frontons n’est que l’institution d’assassin. De gens qui viole des mecs et qui parle d’accident. De gens qui te viole et te disent que tu l’as cherché, et tout ça repose sur le même pouvoir. Ce pouvoir que je combat parce que c’est nécessaire, et que la seul alternative sérieuse face a la lutte dans ces conditions c’est le suicide.

J’avais jamais pensé au suicide avant d’avoir fini mes études. Je trouvai ça nul, je m’étais toujours dis que si un jour j’y penserai, j’irai détruire ou tuer ce qui produisait ces pensées. Ça serais eux ou moi, et y’a des jours, je me dis que ça serais plus simple si c’était moi, ça m’évitera de passer par tant de souffrance que de toute manière tout le monde fait semblant de nier. Ça jouera les gens choqué, comme quand l’extinction des espèces et l’effondrement écologique prévu par tout les scientifique depuis 40 ans, leur tomberons sur la gueule. Et c’est tout ces ignares qui se permette de me juger, de nous juger, moi et ceux qui entende prendre acte et agir en conséquences des réalités actuelles. Cette masse amorphe elle préfère te faire remarquer qu’il va bientôt falloir faire des gamins, que dis donc t’a toujours pas de travail, mais merde! Mais dans quel putain de délire d’abrutis faut vivre pour donner plus de crédit a un taff de merde, a distribuer de la pub, a repeter des conneries plutôt que se donner les moyens de vivre libre ensemble. De toute manière y’a plus de carrière aujourd’hui, c’est terminé, dans 10 ans max on fera face a de telle problème écologique que le concept même de travail va disparaître, faudra manger, boire, se vêtir, s’abriter, mais y’aura plus d’activité quelconque a repeter la même connerie, avant même l’effondrement le travail c’est fini, les machines font deja mieux toutes ces tâches ingrates, pour lesquels on les a conçu d’ailleurs. Faut un déni d’une puissance incroyable pour croire que ce mode de production il a un avenir. C’est pas une question d’utopie, c’est une question de nécessité, je parle pas de rêve dans lequel j’aimerai vivre, je parle du cauchemar dans lequel on nous enferme, je parle de cette putain d’apathie ou on laisse crever des gens a nos pieds, ou on se permet de dire que des enfants qui font la manche sont des voyous. Mais quel société d’assassin pour en arriver la. Des enfants!! J’ai la rage parce que tout les jours j’entends des potes, ou potes de potes qui subissent la violence de ce même pouvoir, des peines de prisons pour une drogue que tout le monde consomme, de la prison pour une vitrine, des mutilations pour une manifestation, une interpellation. Des potes qu’on reverra plus, des familles brisé, des gens qui s’aime, séparé, et leurs regards a ce moment la. Des pères,des jeunes qui traverse la mer sans savoir nager, qui tombe et suffoque, ils pensent a la vie de l’autre coté de la mer pendant que leurs poumons se remplisse d’eau et que des crevures parade avec leur bateau singeant de défendre l’Europe, mais on préfère inculper ceux qui se batte contre ces crevures, on préfère condamner pour solidarité un mec qu’a sauvé des familles et derrière ça se targue de toute les vertus, même celle de faire barrage au fascisme, ça me donne tellement envie de vomir, ça me retourne les tripes et me donne envie de tout casser, ces bâtard en costard qui assassine et que les gens applaudissent, et c’est encore ces sales pourritures qui donnent des leçons et parle d’humanité, c’est gerbeant, répugnant, y’a pas de mot pour exprimer mon dégout de ses mytho d’assassin. Et j’ai meme pas parler de la ZAD…
C’est quotidien cette violence et j’ai la rage parce que les gens font pas que l’accepter, quand il se sente concerné de ce qui se passe sur terre, il la défendent. J’ai la rage, tout les jours, et je prefere crever que de faire sans.
Guillaume Deloison
Publicités

Une réflexion sur “Message à un proche

  1. Bonjour !

    Je viens de visionner votre vidéo , j’y relève une énorme rage tous azimuts , mais aucun début de solution, donc c’est un coup d’épée dans l’eau, ça ne sert à rien.

    Ayant pas mal réfléchi à nos problèmes de société , j’en suis arrivé à un certain nombre de propositions que vous trouverez en pièce jointes, je sais qu’elles ne vous sembleront pas satisfaisantes , car elles se situent dans le long terme.

    Je ne suis pas pour une révolution aveugle qui casse tout, quitte à reconstruire dans l’urgence quelque chose de pire ….

    Je pense par contre que des débats organisés sur internet permettraient de déterminer ce qui est bon pour toute l’humanité . Après pression mise sur nos dirigeants ( genre gilets jaunes), il serait possible ,avec l’aide de scientifiques, de philosophes et d’ économistes ,d’organiser un monde harmonieux paisible et juste.

    C’est tout à fait possible, mais dans ce contexte il y a du grain à moudre………

    Bien à vous

    Michel ODINOT

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s