Sans chaines sera ma condition


sans chaine-01

Prose ou poésie contemplative?
Tableau des passions, ou réflexion collective
Empêcher la nécrose de nos pensées
ou du plus beau de notre monde,
se nourrir de riches allusions.
Détruire leur passive illusion.
Amener l’autre à explorer d’autre visions.

Le plus gloq c’est quand ces cons
s’auto-persuade, dans leur prétention
que c’est les autres qui le sont, cons.

… Les problématiques s’enchainent
La forme se fait plus systématique …

Les conclusions politiques martèlent notre soumission.
Informé par de stupides et basses émissions
Charmer la connerie humaine, leur seul ambition.

Gavé au rythme des chaines de télé,
cette homme moderne c’est oublié.
A l’artiste de le ressusciter,
créer les liens qui font l’humanité.
Rappeler que derrières ces images,
c’est simplement des hommes, et des femmes.

Déchainer les passions.
A jour notre sensibilité,
pour les ramener parmi les vivants.
De ceux qui vivent dans leur temps, dans l’instant.

…protéiforme, le texte tisse l’individuel et le collectif …

Oublier les problèmes passés.
Les horreurs télévisés,
les crimes médiatisés,
la violence des pensées normalisées.

Cette croissance, source d’inquiétude à venir
aujourd’hui utopie, toujours paradigme.
Idéologie qui nous regarde crever
pendant qu’ont feint de s’affronter,
sur de minable plateau de discussion.
Petite écran et cravates pour pensées partisanes,
plus que de la réflexion dictez nos opinions,
traitez vous de con, garder vos positions.
On est pas la pour la solution,
seulement pour entretenir votre vision…
« Le peuple est con »

…La plume respire,
lucide dans un soupire …

Entretenir ce que vous avez institué
la complaisance de la majorité
est le seul moyen, et la seul finalité.

Guillaume Deloison

Publicités