Sculpter l’intention Numéro 2


Cristalliser la subjectivité du chaos

Il s’agit de laisser le stylo glisser sur le papier, du plus librement, de la manière la plus intuitive, s’exprimer.

Il faut cristalliser l’intention, saisir le mouvement qui naît du rapport le plus intuitif au papier.

C’est l’essence même de l’esprit, l’intention, seconde après seconde, trait après trait, qui prend place et crée cette multiplicité.

Puis il est de la subjectivité de l’auteur de faire surgir l’unicité, sculpter l’intention et du chaos faire émerger l’oeuvre.

Prendre place dans le chaos, le rendre subjectif, la est le fait même d’incarner le monde, là est le plus constitutif des plis

Guillaume Deloison

Donc comme vous l’avez compris, ces « dessins » ont étaient réalisés en deux temps. D’abord la constitution d’un chaos de forme et de trait, et ensuite l’accentuation de certaine arrêtes.
Ces dessins s’accompagnent également d’une musique, celle que j’ai écoutée lors de l’exercice .

10-01

DSC_0160

DSC_0159

Article précédent: https://guillaumedeloison.wordpress.com/2014/06/02/sculpter-lintention/

Guillaume Deloison

Publicités

Une réflexion sur “Sculpter l’intention Numéro 2

  1. Pingback: Sculpter l’intention | Guillaume Deloison

Les commentaires sont fermés.