La raison, Marque personnelle de son appartenance à l’humanité


La raison, Marque personnelle de son appartenance à l’humanité

                Les débats, les disputes ont toujours mis au jour un phénomène qui m’intrigue. Cette façon qu’a chaque individu d’exposer ses idées et d’user de raison comme si ses derniers dires devaient écraser tout ce qui s’était dit auparavant. Mais le plus amusant ce n’est pas ca, car jusque là rien de bien étonnant, c’est plutôt la réaction de l’interlocuteur qui toujours s’amuse et répond de la même façon pour finalement intervertir les rôles. Je trouve ca réellement intéressant de voir combien chacun semble justifier ses dires par la raison. Une raison qui finalement est bien personnelle car elle ne fait pas écho chez l’autre en face. Et pourtant même si les arguments de chacun semblent dépourvus de raison pour l’autre, ils s’accordent à attribuer une importance capitale à user de raison.

La raison est cette empreinte faite par la culture.

                L’homme est à mon sens, un animal de raison car il est tout comme cette dernière issu de la nature, d’une logique mécanique et naturelle mais est aussi culture. La raison pourrait alors pour moi se résumer dans l’équation suivante : Raison=Logique+Culture car il est clair que la raison ne fait pas preuve partout aux mêmes endroits dans chaque culture, cette dernière a donc un rôle. Une fois la logique influencée, elle ne peut rester pure logique, elle est donc à mon sens raison. Pour certains, c’est par raison que l’on arrive à l’évidence de l’existence de Dieu, tandis que d’autres appellent encore à la raison pour prouver son inexistence

                La raison est donc alors comme une marque, et non un outil, de la culture sur la nature. Non un outil car la raison n’est pas à la disposition de tous, elle est constitutive même de chaque être qui en use instinctivement et comme chaque culture est différente, chaque éducation est différente alors chaque marque est personnelle. C’est donc pour ça qu’à mon sens elle est la marque personnelle que chaque homme a son appartenance à l’humanité. La raison est donc à la fois personnelle et communautaire à l’image des sujets qui l’opposent.

Guillaume Deloison.

Publicités